Am-stram-programm

« Faire un film » est une expression que l’on entend souvent, qui peut-être comprise ou visualisée plutôt simplement, au moins dans ses grandes lignes : écrire un scénario, tourner des images, enregistrer du son, voilà des notions qui ne nous sont pas inconnues. Aujourd’hui, tout le monde peut « faire des films » ou presque. Mais ce qu’on expérimente un peu moins… c’est la programmation!

Deux classes de CE2 de l’école primaire Sainte Catherine à Montfavet, accompagnés par leur professeur, ont donc participé à un atelier, afin de découvrir cette étape essentielle du cinéma !

La programmation commence par des découvertes : dans cet atelier, c’est un corpus d’une quinzaine de courts métrage que les élèves ont visionnés en classe, avec leur professeur, lors de petites séances et sur plusieurs semaines. On aime, on n’aime pas, on a ri, on a pleuré, mais pourquoi? Que dire d’un film et comment en parler aux autres? Comment expliquer le fait qu’on a envie de le défendre et de le voir projeter sur grand écran? Pour une séance d’une heure de courts métrages, tous les films ne peuvent pas être choisis : il faut décider d’une sélection, pour faire une programmation.

Les élèves se sont donc essayés à l’analyse cinématographique : un document pédagogique leur a facilité la discussion et les a guidé dans la réflexion afin qu’ils parviennent à indiquer quel type de film ils venaient de voir, comment était le rythme, quelle était l’importance de la bande-son, l’originalité du récit etc. Tout cela leur a permis d’élaborer des petite critiques, de mettre quelques notes et de résumer leurs impressions.  Pour les enfants, l’étape finale a été de sélectionner collectivement un certain nombre de courts-métrages, accompagnés par Cinambule : un moment où les discussions et l’argumentation sont primordiales avant les votes et la délibération

Les films choisis ont été projetés dans la salle polyvalente de leur école, transformée pour l’occasion en salle de cinéma. L’organisation de la soirée avait été finement pensée en amont par les élèves. Munis de leurs badges « organisateurs », ils contrôlaient les petits tickets qu’ils avaient fabriqués, s’étaient répartis des rôles et des postes, entre sécurité, technique, propreté, et service à la buvette. Avant de lancer les premières images, les programmateurs ont expliqué leurs choix devant 160 spectateurs, amis, famille et voisins du quartier. Une belle réussite!

Retrouvez ici l’article de la Provence

La suite de l’atelier à Montfavet avec la réalisation de bande-annonces, c’est par ici!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

cinambule

Au-delà de la diffusion du court métrage, Cinambule, organise tout au long de l’année des actions d’éducation à l’image et des projections en milieu scolaire, des ateliers de réalisation de films et des programmes avec des structures partenaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :