Anna et Belle – Un pour un

Cinambule a encadré un atelier de réalisation d’un court métrage, tous les après midi, pendant une semaine, en partenariat avec le cinéma Utopia, le collectif Inouï et l’association Un pour Un, qui accompagne des enfants d’origine étrangère dans leur apprentissage du françaisDu scénario à la projection de leur film dans le cinéma d’Avignon, ils se sont immergés dans le parcours nécessaire à la conception d’un court-métrage d’animation !

Ils ont d’abord eu pour mission d’inventer une histoire, afin d’élaborer un scénario. Pour nourrir leur imagination, ils ont regardé le court-métrage d’animation Un peu perdu, réalisé par Hélène Ducrocq, puis se sont mis par groupe pour lire quatre récits : C’est moi le plus fort et Mon ballon de Mario Ramos, De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête de Werner Holzwarth et Poussin noir de Martin Rascal et Peter Elliott. Toutes ces œuvres ont un point commun : elles sont construites sur le principe du récit en randonnée, où un personnage se met en marche pour répondre à une question qu’il se pose ou atteindre un objectif, et croise sur sa route différents personnages. A partir de là, de leurs connaissances et de leurs envies personnelles, les enfants ont réfléchi, discuté ensemble, puis voté. Petit à petit, une histoire s’est dessinée avec les jumelles Anna et Belle, pleine de suspense, un soir d’Haloween…

Une fois le scénario terminé et le story-board établi, ils ont peint, colorié et découpé leurs décors et personnages. Pour les décors, une forêt et une maison abandonné, ils ont réalisé une grande frise nécessaire au déroulé de leur histoire. Par petits groupes, ils ont ensuite tourné les séquences imaginées sur des banc-titres, et ont vu leurs pantins se mettre en mouvement. Chacun a ensuite choisi le personnage à qui il voulait prêter sa voix, a enregistré le son, et participé à la création de certains bruitages (les pas dans la forêt, le hululement d’une chouette…).

Le montage étant fait au fur et à mesure des journées, ils ont vu le film naître sous leurs yeux. Enfin, pour communiquer sur leur projection, ils ont réalisé des affiches, qu’ils sont ensuite allés mettre dans le cinéma, en demandant au préalable l’autorisation : un beau trajet réalisé par ces jeunes réalisateurs en l’espace de quelques jours !

La presse parle de l’atelier !

Reportage radiophonique par France Bleu Vaucluse en écoute ici

Article de La Marseillaise  : sur leur site « Des ateliers pour enfants producteurs de l’avenir » et sur papier ici

Article de Vaucluse Matin : « Les enfants du quartier ouest réalisent un film d’animation »

 

 

cinambule

Au-delà de la diffusion du court métrage, Cinambule, organise tout au long de l’année des actions d’éducation à l’image et des projections en milieu scolaire, des ateliers de réalisation de films et des programmes avec des structures partenaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :