Atelier L’Art dans ma ville – Eveil Artistique

En partenariat avec l’association Eveil Artistique, l’équipe de Cinambule a posé ses clics et ces clacs, ses bancs titres et ses appareils photos, dans 4 écoles des quartiers d’Avignon : les écoles Scheppler, Louis Gros, Monclar et Trillade.

Grâce au projet L’Art dans ma ville, depuis maintenant 2 ans, les élèves de CM1 et CM2 ont découvert, chaque trimestre, un nouvel art à travers une œuvre, un lieu et une pratique. Ainsi, après la danse, le théâtre, la musique et les marionnettes, c’est au tour du cinéma d’animation de passer sous les projecteurs.

Tout commence le mardi 19 janvier 2016, lorsque les enfants assistent à une séance de courts animés au cinéma Utopia autour des différentes techniques de l’animation : dessins, papier découpé, 3D, pixilation …

Puis, dès la rentrée des vacances d’hiver, les enfants participent, par petits groupes, à des ateliers encadrés par l’équipe de Cinambule. Ces ateliers se déroulent en deux temps : le tournage et le montage. Ils permettent ainsi de faire découvrir aux élèves les différentes étapes de l’élaboration d’un film, du tournage au montage, en passant par le générique et les séquences d’introduction.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1ère séance : LE TOURNAGE

C’est sur le chemin de l’école que les enfants ont ramassé leurs objets : des papiers, des bouts de bois ou de plastiques … Et pourquoi ne pas donner à ces objets  la possibilité de vivre une autre vie. Ce bout de bois n’a t-il pas toujours rêver d’être un bateau ? Et ces cailloux qui ressemble à des yeux, n’ont il pas envie de regarder autour d’eux ?

Sur des fonds peints, les objets récoltés sont agencés en tableau : des personnages, des paysages, des visages, des animaux … Mais comment donner vie à ces objets inertes ? Comment donner l’illusion du mouvement et construire un récit avec des images ?

La technique du stop-motion (animation image par image), l’importance du cadrage et du champs, la notion de plans … : autant d’éléments abordés avec les enfants au cours de ces ateliers. En devant tour à tour animateur (celui qui bouge les objets), photographe ou vérificateur (qui coordonne et vérifie qu’aucune main ne soit dans le champs au moment de la photo), chaques élèves a ainsi réalisé plusieurs plans en animant différents tableaux : un personnage qui marche, d’autres qui dansent, un visage qui parle, un animal qui mange, un engin qui explose …

2ème séance : LE MONTAGE

Le montage des images et du sons est une étape décisive de la construction d’un film. Grâce à la magique Table MashUp, il devient extrêmement ludique et intuitif d’agencer les images, de choisir les plans et d’en déterminer l’ordre pour raconter une histoire mais également d’y ajouter du son : musique, bruitages ou dialogues.

En utilisant l’ensemble des plans réalisés précédemment par les 4 classes, les enfants ont réalisé de courts films, raconté des histoires et appris du pouvoir des images.

cinambule

Au-delà de la diffusion du court métrage, Cinambule, organise tout au long de l’année des actions d’éducation à l’image et des projections en milieu scolaire, des ateliers de réalisation de films et des programmes avec des structures partenaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :